Le suminagashi est un décor sur papiers, ayant vu le jour au Japon. Découvert au XIIème siècle (c’est à dire bien avant notre naissance), c’est un art très délicat. Le principe est de créer des cercles parfait les uns dans les autres. Facile, non ? Si l’eau bouge, une respiration de trop et hop… ils ne sont plus parfait.

 

Cette technique est radicalement opposé à la marbrure turque l’Ebru.

 

Voici trois points qui les opposent :
* l’eau : une eau très pure sans additif
* l’encre : il s’agit d’encre de Chine et non de pigments.
* le papier : on utilise – à l’origine – un papier japonais. Celui-ci est fait à la main et est naturellement absorbant.

Ensuite, l’encre est déposé sur l’eau pour être dispersé, en alternance, par un support huileux.

Aujourd’hui, je te propose un procédé alternatif. Il est accessible aux enfants avec du matériel que nous avons tous à la maison. Un bon moyen de créer une jolie carte pour la fête des parents.

Il vous faut (en plus d’un tablier pour les enfants) :

*Un récipient d’eau
*Encre de Chine (ça marche également avec des l’acrylique)
*Produit vaisselle 1 goutte
*De l’eau : pour diluer le produit vaisselle
*Du papier : le papier à grains est encore mieux !
*Deux pinceaux : il ne faut pas les interchanger.

Je vous laisse sur ces images pour le récap.

J’espère que le suminagashi vous a plu ! N’hésitez pas à me partager vos œuvres.


A très bientôt, Amandine